Au 20h, sur France 2, David Pujadas, nous apprenait ce soir sans sourciller que l'union européenne mettait en place des mesures pour lutter contre le tourisme sociale. Comment peut-on utiliser une expression aussi ignoble ?? Ceux qui l'utilisent n'ont certainement jamais connu la misère. Ils ne savent pas ce que c'est d'avoir faim, d'avoir froid, de rêver que ses enfants puissent aller à l'école. Ils ne savent pas ce que c'est que de quitter sa terre natale, ses amis, sa famille dans l'espoir d'un ailleurs meilleur où ils seront des étrangers. Comment peut-on qualifier ces personnes de touristes ? C'est cela l'Europe défendue par nos dirigeants actuels : l'Europe de la Finance, l'Europe des Marchés, l'Europe de la traque aux pauvres... Les marchandises peuvent se déplacer librement  mais pas les pauvres qui les fabriquent !... Quand l'Europe prendra-telle des mesures contre la finance ? Quand prendra-t-elle des mesures pour lutter contre l'exploitation d'ouvriers roumains, polonais,etc par des firmes françaises, anglaises et allemandes ? Quand ses peuples se verront-ils offrir dans leur pays une protection sociale digne de ce nom ? Quand ces peuples n'auront plus à fuir la misère ? Voilà les questions que vous auriez dû poser monsieur Pujadas. Dans le pire des cas, vous êtes volontairement un outil de propagande. Dans le meilleur des cas, vous vous êtes fait manipuler et vous avez fait le jeu de l'extrême droite.